BLUE N°1310 OU BLEU OUTREMER,DU LATIN ULTRAMARINUS,« AU-DELA DES MERS »

BLUE N° 1310 | LITTLE BIG AGENCY

BLUE N°1310 OU BLEU OUTREMER, DU LATIN ULTRAMARINUS, « AU-DELA DES MERS »

BLUE N° 1310 | LITTLE BIG AGENCY

Certaines couleurs ont une histoire. Le bleu outremer, qui provenait du broyage de lapis-lazuli, en fait partie.

Certaines couleurs ont une histoire. Le bleu outremer, qui provenait du broyage de lapis-lazuli, en fait partie. Couleur profonde de notre agence de création, elle est le produit d’une sorte de magie. 1826, Lyon, laboratoire de Jean-Baptiste Guimet, chimiste et industriel, une substance s’élabore en cuisant dans un four. Sur un cahier, des notes sont jetées, presque semblables aux formules d’un potier ou d’un verrier. Au bas de la page, ces mots : « on obtient un assez beau bleu ». Guimet est en train de réaliser un rêve vieux de vingt-quatre siècles ! Reproduire le Bleu Outremer dont la beauté égale celle du bleu de lapis.

Cette histoire commence réellement dans LES MONTAGNES D’AFGHANISTAN, vers 6000 av. J.-C. ! Alors que la pierre précieuse, le Lapis Lazuli, dont on exploite déjà les gisements commence à se répandre doucement à dos de chameau le long des pistes commerciales. De montagnes en déserts, à travers les mers, sa valeur s’accroît avec les kilomètres. Au Moyen-Orient, c’est une pierre rare et fastueuse que les familles royales d’Egypte ancienne apprécient particulièrement et utilisent  en ornement de parures et bijoux funéraires. Elle coûte plus cher que l’or.

Seuls les peintres afghans peuvent se permettre à l’époque de broyer l’authentique gemme. Passés quelques siècles, le lapis devient un placement. Les commanditaires de tableaux précisent souvent aux peintres la quantité de pierre bleue broyée qu’ils devront utiliser. Elle détermine la valeur intrinsèque de l’œuvre. Le bleu est alors le signe de la richesse du mécène. LES CAPÉTIENS font du bleu la couleur royale au XIIe siècle : il est adopté par PHILIPPE AUGUSTE puis par son petit-fils SAINT-LOUIS. Au Moyen-Âge, il est le bleu par excellence, utilisé par les moines copistes : ni l’azurite ni l’indigo ne peuvent rivaliser avec lui. Au début de la Renaissance, malgré son coût très élevé, cette couleur d’un bleu profond et intense était très demandée par les artistes et leurs clients. Raphaël, Léonard de Vinci et Michel-Ange utilisaient couramment ce pigment.

Au XXème siècle c’est au tour d’Henri Matisse, Joan Miró, Pablo Picasso, Marc Chagall, Paul Klee, Niki de Saint Phalle, Andy Warhol, YVES KLEIN de faire vibrer cette couleur. Le bleu est déjà en train de devenir la couleur la plus adulée du public.

Jean-Baptiste Guimet, sa fortune devenue colossale, permettra à son fils Emile de constituer une extraordinaire collection d’œuvres d’art asiatiques et antiques, puis de fonder le célèbre MUSÉE GUIMET à Paris en 1885. N’était-ce pas un juste retour des choses, un hommage naturel aux Afghans des hautes vallées du Badakhshan et au courage des caravaniers et marins asiatiques ?

packaging-edition-plaquette-brochure-creation-charte-logo-branding- identite-visuelle-Blue1310-agence-de-communication-branding-graphiste-studio-de-creation-annecy-paris-geneve